Titre

Deux films suisses récompensés au Festival du Film Vert!

Morges, le 6 mars 2022

Deux films suisses récompensés au Festival du Film Vert!

Dans le cadre de la journée d’ouverture du 17ème Festival du Film Vert ont été remis, samedi 5 mars à Morges, le Prix Tournesol du Documentaire Vert et le Prix Jouvence. Le film «Lynx», de Laurent Geslin a reçu le Prix Tournesol 2022, alors que c’est «Un monde sous vide», d’Hervé Pfister, qui remporte le Prix Jouvence. «Rouge», de Farid Bentoumi, reçoit quant à lui le Coup de coeur du jury du Prix Tournesol.
Le Prix Jouvence, attribué pour la deuxième fois par un jury mis sur pied par le fondateur des Editions Jouvence, M. Jacques Maire, récompense un film portant un message d’ouverture sincère à la nature, à sa complexité et à la nécessaire cohabitation que nous devons entretenir ensemble. 

Fabien Favre, jeune enseignant et sportif, sensibilise des jeunes à la récupération des déchets sur les bords du Léman.  Il juge que c’est insuffisant ; et au lieu de baisser les bras, il décide de faire un long périple à vélo (du sud de l’Espagne au Cap Nord) sans plastique à usage unique. Et au cours de sa route, il dialogue avec diverses personnalités qui se questionnent - et surtout questionnent le spectateur - sur cet envahissement insidieux. Fabien Favre nous prouve qu’il a acquis ainsi une nouvelle liberté, non dans la contrainte mais dans le libre choix. Et il pratique la vraie pédagogie, celle qui montre l’exemple dans la lucidité et l’acte positif.
Le réalisateur Hervé Pfister ainsi que l’auteur et principal protagoniste du film Fabien Favre étaient présents et ont pu recevoir leur prix. Ils ont remercié le jury du Prix Jouvence pour cette récompense, et espèrent que leur film pourra attirer l’attention sur le problème complexe des déchets en platique. L’aspect pédagogique du film est important à leurs yeux.

Après de longues délibérations, le jury du Prix Tournesol a décidé de décerner le grand prix à Lynx, de Laurent Geslin (Suisse, 2021) : selon le jury, «la beauté remarquable des images, l’incroyable patience dont le réalisateur a dû faire preuve pour les obtenir, l’humilité de sa posture d’observateur nous ont séduit, tout comme son évocation sensible d’un écosystème d’où l’homme est absent. Laurent Geslin a su nous amener dans un monde intime, caché, inaccessible à la plupart d’entre nous, un univers parallèle. Il filme le beau, sans pour autant chercher à dissimuler la dureté et les difficultés de la vie sauvage dans une nature morcelée et dont les frontières ne cessent de rétrécir.»
Le réalisateur est à l’étranger pour une longue durée, mais la productrice du film, Florence Adam, était présente à Morges et a pu recevoir le trophée au nom du film. Après avoir remercié le jury et le festival, elle a également souligné la patience et la passion de Laurent Geslin, durant ses 12 années de tournage.

Le jury a également souhaité attribuer un coup de coeur à Rouge, une fiction de Farid Bentoumi (France, 2020). «Un film qui n’est pas un documentaire, mais qui parvient à évoquer les dimensions personnelles et générationnelles d’un engagement environnemental – et peut contribuer, justement, à la construction d’un dialogue entre les générations sur ces problématiques.»
Les films primés, les nominés et de nombreux autres documentaires sont à voir dans le cadre du Festival du Film Vert dans plus de 60 sites de Suisse et en France voisine jusqu’au 10 avril pour un total de 220 séances.

Lynx, Laurent Geslin, Suisse, 2021, Prix Tournesol 2022
Au cœur des montagnes jurassiennes, alors que les brumes hivernales se dissipent, un appel étrange résonne à travers la forêt. La superbe silhouette d'un lynx boréal se faufile parmi les hêtres et les sapins. Il appelle sa femelle. Un couple éphémère se forme.
C’est le début de l’histoire d’une famille de lynx. Leur vie s’écoule au rythme des saisons avec la naissance des petits, l’apprentissage des techniques de chasse, la conquête d’un territoire, mais aussi les dangers qui les guettent.
Rouge, Farid Bentoumi, France, 2020, Coup de coeur du Prix Tournesol 2022
Nour vient d’être embauchée comme infirmière dans l’usine chimique où travaille son père, délégué syndical et pivot de l’entreprise depuis toujours. Alors que l’usine est en plein contrôle sanitaire, une jeune journaliste mène l’enquête sur la gestion des déchets. Les deux jeunes femmes vont peu à peu découvrir que cette usine, pilier de l’économie locale, cache bien des secrets.

Un monde sous vide, Hervé Pfister, Suisse 2021, Prix Jouvence 2022
Ils sont paysans. Pendant un an, j’ai suivi leurs gestes quotidiens. Autonomie, initiatives collectives, réappropriation du foncier, accès aux semences... Au-delà de la préservation de l’environnement, ils s’engagent chaque jour pour une agriculture « vivable », paysanne. Ils affrontent les difficultés la tête haute et nous questionnent sur une autre manière de faire société…