A sec la grande soif des multinationales

Afrique, OGM et Bill Gates

Animal

Au nom de la mer

Bigger Than Us

Bornéo forêt disparue

Champ de Luttes, Semeurs d'Utopie

Chardonnerets et des hommes

Cinq nouvelles du cerveau

Dans la géopolitique du climat

Douce France

Eco-anxiété, malédiction ou nécessité ?

Eliott et les loups

Enfer au paradis

Ensemble... vivre

Fast fashion

Fjellrev, la quête scandinave

Food fraud

Genève du pétrole à tout prix

Graines d'alpage

Graines de résistances

Green Warrior - Cursed Uranium (Vert de rage - l'uranium de la colère)

Héros Ordinaires Neuchâtel

Jean Jouzel

L'homme aux mille vipères

La frontière

La puissance de l’arbre

Le ali non sono in vendita

Le cimetière enchanté

Le climat et moi

Le pouvoir du design

Le saumon, un bon filon

Lynx

L’héritage Vavilov, une chance pour la biodiversité

Manger autrement

Ogres de la Terre

One Earth - everything is connected

Où sont passées les lucioles?

Ours en moi

Poumon vert et tapis rouge

Push - chassés des villes

Quand l'homme n'est pas là

Réchauffement climatique que peut supporter le corps humain

Rouge

Sécheresse en Europe - catastrophe en vue

Sunu Toll (Notre champ)

Sur les traces de la panthère des neiges

Tandem local

Terre vue du coeur

The house we live in

The Soul of a cyclist

The troublemaker

Un monde sous vide

Vert de rage - du charbon dans les poumons

Vert de rage - engrais maudits

Vie sauvage des monuments

Faim de terre

En France, 7 millions d’hectares de terres fertiles ont disparu depuis 50 ans, soit toutes les 7 minutes, l’équivalent d’un stade de foot. En Provence, tous les trois ans, c’est la superficie de la ville de Marseille qui, sous le béton et l’étalement urbain, disparaît de nos paysages et de nos cartes. Ce phénomène est non seulement irréversible mais va en s’amplifiant. Dans le même temps, de jeunes agriculteurs peinent à s’installer. La biodiversité s’appauvrit considérablement. Paysans, citoyens, et scientifiques lancent l’alerte. Que restera t-il aux générations futures ? Est-ce un problème si les terres fertiles disparaissent à ce rythme effréné ?

Entre champ et parking « Faim de terre » tente de trouver les raisons de ces évolutions. De zones industrielles et commerciales en champs de vigne, le film montre comment ont changé nos paysages et nos campagnes. Filmé en Provence, au ras des champs, « Faim de terre » met en scène des chercheurs (I.N.R.A, Agro Paris Tech), des techniciens, des élus (résistants ou non) et des paysans tous concernés. Une enquête qui finit par nous mener vers les alternatives proposées par ceux qui se battent pour ne pas perdre un m2 de terres fertiles de plus.

Réalisateur-trice: 
Karine Music & Manon Wallenberger
Pays: 
France
Année: 
2015
Durée: 
32min.
Langue(s): 
Français
Age: 
10
Age suggéré: 
12

FAIM DE TERRE / enquête locale d'un bitumage globale.

Année de sélection: 
2017

Dates pour ce film

Historique des projections

2017

02.03.2017, 20:00 Le Crêt Ceux qui nous nourrissent + Faim de terre + Ni queue, ni tête

Suivi d'une discussion avec Manon Wallenberger, co-auteur du film "Faim de Terre"